Le zinc, oligo-élément essentiel

Les carences en zinc ne se produisent pas seulement dans les populations sous-alimentées, elle sont fréquentes également dans les pays industrialisés, cela à cause d'une alimentation non équilibrée.

Cet oligo-élément est nécessaire pour l'entretien du système immunitaire, mais aussi pour la croissance.

Le rôle du zinc dans le métabolisme

Il est nécessaire à la croissance cellulaire et aux renouvellement des cellules.

Il est utilisé par les organes suivants:

  • Le sang.
  • Le cerveau. Il est indispensable au développement cérébral et participe à la transmission de l'influx nerveux.
  • Le foie. Il participe au métabolisme des acides gras.
  • Les reins.
  • Le thymus.
  • La rate.
  • Les testicules.
  • Les muqueuses.
  • Les os. Il participe à leur bonne formation.
  • La vision. Participe au métabolisme de la vitamine A qui entretient la vision.
  • La reproduction. Il aide à la fertilité.

Il contribue également à l'élimination des radicaux libres, mais indirectement au contraire du fer et du cuivre.

Une supplémentation peut aider à supprimer l'acné.

Les symptômes et effets de carence

Le zinc n'est pas stocké par l'organisme hors des organes qui en ont besoin, l'apport quotidien recommandé de 9 à 11 mg doit donc être respecté. (Voir liens plus bas).

Une carence affectera en premier lieu les cellules sanguines et donc se traduira par des infections, des maladies. Pour les enfants cela affectera leur croissance. Puis elle affectera le foie et les reins dont l'action sera moins efficace.

Les maladies les plus liées à un déficit en zinc

  • Le rhume. Un apport supérieur en zinc permet de passer un hiver sans être enrhumé.
  • La grippe. Une supplémentation permet aussi de réduire le risque.
  • La pneumonie. Le zinc aide à réduire la population de bactéries responsable de cette maladie, plus spécialement chez les personnes âgées.
  • Le SIDA. Des études ont montré un rôle bénéfique d'une supplémentation en zinc.
  • La diarhée.

Les personnes qui ne souffrent ordinairement pas de ces maladies n'ont probablement pas besoin de modifier leur alimentation à propos du zinc.

Dans les cas de carences les plus graves on peut observer, outre la baisse des défenses immunitaires:

  • Une perte des cheveux.
  • Réduction des testicules chez les mâles.
  • Lésions des yeux et de la peau.
  • Etat léthargique.

Ou trouver les apports nécessaires?

Les aliments susceptibles de fournir les apports sont principalement:

  • Huitres.
  • Germe de blé.
  • Crustacés.
  • Foie.
  • Pain complet.
  • Viandes, y compris volailles.
  • Coeur de palmier.
  • Amandes en général. Dont noix de cajou et cacahuètes.
  • Produits laitiers.

100 grammes de viandes fournissent environ 3 grammes de zinc, soit un quart de l'AQR. Poissons et légumes secs ont un apport moindre.
Un apport quotidien insuffisant nécessitera une supplémentation, qui pourrait comporter aussi du fer et du cuivre, autres oligo-éléments sujets à carence.
L'assistant en ligne que fournit Nutraide vous aidera à détecter une carence en vous indiquant les apports effectifs de votre alimentation.

Plus d'information

  • Zinc facts sheet. En anglais mais contient un tableau des AQR facile à lire.
    Malheureusement le tableau des apports par les aliments se base sur une ration, terme plutôt vague.
  • Le coca-cola élimine le zinc. Certaines boissons consommées en excès sont nuisibles à la santé.
Nutriments essentiels Vitamine A - Vitamine C - Vitamine B1 - Vitamine B2 - Vitamine B3 - Vitamine B4 - Vitamine B5 - Vitamine B6 - Vitamine B8 - Vitamine B9 - Vitamine B12 - Vitamine D - Vitamine K - Aluminium - Calcium - Fer - Magnésium - Omega 3 - Potassium - Sélénium - Zinc